JMO/Rgt :

"L’ennemi poursuit pendant toute la nuit son tir de gros et moyen calibre et d’obus à gaz. A 2h., un obus touche tout près du P.C. du Lt-Colonel, blesse le Lt-Colonel VEAU qui doit être évacué. Le Chef de Bataillon BAUD prend à 7h. le commandement du Régiment.

         Le tir s’arrête un peu au jour, mais l’ennemi reste très actif toute la journée. Le 5ème bataillon se consolide sur place en réserve.

         Par ordre n° 4711/B de 71ème D.I. à 5 heures, les groupes d’attaque de gauche (217ème) doit attaquer la partie Nord du bois de la Terrière de manière à évacuer les lisières N.O. et E. En même temps, le 358ème attaquera en vue de l’occupation complète de la lisière E. qu’il doit enlever. La préparation d’artillerie commence à 14h. A 15h, les groupes de combat débouchent et abordent les lignes ennemies ; mais après avoir fait un bond en avant, elles trouvent les réseaux intacts, reçoivent un feu nourri de mitrailleuses et un barrage des plus violents, et malgré leurs efforts doivent rétrograder. A 18h, le 4ème bataillon a regagné ses emplacements après avoir subi des pertes considérables ainsi que le bataillon de soutien (6ème). Il se réorganise sur la ligne et augmente les défenses de la route. Nuit assez calme.

Pertes : blessés, 1 officier, 60 hommes / Intoxiqués, 10 hommes"

JMO/SS :

"Mêmes emplacements qu’hier.

Bombardements violents de tout le secteur. Evacuations et inhumations effectués dans de bonnes conditions."