JMO/Rgt :

"La nuit est relativement calme. Ai cours de la journée, des patrouilles offensives gardent un contact étroit avec l’ennemi ; elles s’efforcent de franchir les réseaux de fil de fer et gagner la corne N. du bois de la Terrière, à chaque tentative, l’ennemi ouvre un feu violent de mitrailleuses interdisant ainsi l’ouverture de la brèche et le franchissement du réseau.

         Une de nos patrouilles est assez heureuse pour ramener dans nos lignes un blessé du combat de la veille resté pendant 24 heures entre les lignes. Dans l’après-midi, l’artillerie lourde exécute un tir de destruction des réseaux. La liaison est intime à droite avec le 358ème qui exécute une opération sur le village d’Autry, à gauche avec le 299ème R.I. (74ème D.I.)

         Le chef de Bataillon Cdt le Régiment ordonne une relève des bataillons, le mouvement commence à 18 heures. Situation après relève :

         6ème bataillon en ligne, 5ème bataillon en soutien, 4ème bataillon en relève.

Pertes : tués, 4 / Blessés, 2"

JMO/SS :

"Mêmes dispositifs que la veille, sauf pour le 5ème bataillon qui installe son poste près de la voie de 0.60 à 150m du P.C. du 5ème bataillon (Burg Barmen)

Le PS du 4ème bataillon occupe à nouveau son emplacement de la gare d’Autry.
le PS du 6ème bataillon (3ème S du château de Blanc Fossés)"